Que faire face à des douleurs chroniques ?

La douleur ne prévient parfois pas avant de surgir de nulle part. Cette dernière peut même être chronique. Lorsqu’il en est ainsi, vous avez la possibilité d’y remédier. Pour cela, il faudra observer d’abord une identification du niveau de douleur. Ensuite, il faudra mettre en œuvre des solutions concrètes et surtout radicales.

L’identification du niveau de douleur

La première action à faire face à la douleur chronique est d’identifier son niveau ou sa fréquence. En effet, vous ferez face à plusieurs types de douleurs, certaines étant plus fréquentes et plus aiguës que d’autres, ce qui fait aussi que le traitement à envisager doit être différent.

Lorsque le niveau de la douleur est bien déterminé, vous pourrez savoir s’il y a lieu de faire une consultation chez un spécialiste ou encore de faire une automédication. Cette automédication ne se fera pas au sens propre du terme, il vous faudra simplement faire un ajustement de certaines de vos pratiques et activités.

Le grand pas à faire à cet effet est alors d’initier de nombreuses activités physiques.

La pratique des activités physiques

Face aux cas des douleurs chroniques, il est vivement recommandé que vous fassiez assez d’activités physiques, quelles que soient ces dernières. En fait, le but de la pratique de ces activités sportives est de maintenir votre corps dans un état d’endurance. C’est-à-dire qu’à force de faire des exercices physiques, la douleur physique n’aura plus une grande emprise sur vous ainsi, à force de ne plus penser ou de ressentir la douleur, cette dernière disparaîtra.

Il faut aussi noter que la pratique de ces activités doit être fréquente, au cas contraire s’il y a trop d’espacement entre ces différentes activités, les douleurs risquent de persister et vos efforts seront ainsi vains. L’avantage des exercices physiques sur votre corps est certain.

De même, vous observerez un renforcement de votre bien-être et surtout une meilleure évacuation des toxines se trouvant dans votre corps puisque tous ces éléments peuvent être des causes de douleurs chroniques. Enfin, la troisième solution qui peut être envisagée pour lutter contre la douleur chronique est la pratique de la relaxation.

La pratique de la relaxation

Lorsque vous vous sentez fatigué, cela est souvent dû à vos nombreuses activités, mais aussi au manque de repos. Ainsi, pour remédier à tout cela, la relaxation est le moyen le plus efficace pour aller à l’encontre de la douleur chronique. Pour donc vous détendre, vous pouvez par exemple vous rendre dans un sauna.

Vous y trouverez des professionnels qui sauront vous donner les soins qu’il faut pour vous redonner un corps confortable et faire disparaître pour un temps au moins votre douleur.

Vous pouvez aussi vous rendre dans un salon de massage pour bénéficier des soins des professionnels du massage. Il vous suffira d’indiquer les endroits de douleurs et les solutions seront appliquées comme il le faut pour que vous puissiez retrouver votre dynamisme.

En fait, si vous voulez lutter contre ces douleurs chroniques, il vous faudra simplement mettre en application les solutions qui vous sont les plus abordables.

Comment est une séance de marche nordique ?

La marche nordique est un sport qui s’amplifie de plus en plus dans le domaine sportif. Ceci ne peut en être autrement grâce à tous les bienfaits dont il fait profiter ses pratiquants. D’aucuns se demandent la manière dont se déroule une séance de marche nordique. Plusieurs étapes spécifiques comme l’échauffement, l’étirement et autres interviennent au cours de cette séance.   

À travers l’échauffement

Une séance de marche nordique peut se faire à divers endroits comme dans un club. À cet endroit, la séance peut durer jusqu’à près d’une heure, voire plus. Lorsque votre niveau est un peu plus avancé, cette séance peut durer jusqu’à 2 heures.

Comme toutes les activités physiques, la marche nordique nécessite de faire des exercices d’échauffement avant de commencer. Ces derniers durent à peu près 15 minutes et vous permettent de préparer votre corps à cet effort physique. Ils permettent également de réduire les risques potentiels de blessures.

Les mouvements intervenant au sein de ces échauffements sont très diversifiés. Ils font travailler vos jambes, vos épaules, vos bras, vos chevilles, vos dos et autres parties du corps. Si vous êtes débutant, les techniques de base de la marche nordique sont nécessaires à travers des séances d’initiation. Des bâtons spécifiques sont utilisés à cet effet.    

Une séance complète

Après cet échauffement, vous entrez ensuite dans le vif du sujet. Celui qui présente la séance fait en sorte qu’elle soit animée et très ludique. Vous alternez ainsi entre les montées, les accélérations, les descentes et d’autres mouvements.

Durant cette séance, l’instructeur accorde des pauses de quelques minutes. Vous aurez ainsi le temps de vous restaurer en buvant de l’eau. Cette hydratation est très importante durant la marche nordique, car on transpire beaucoup. Au cours de cette pause, des exercices permettant de renforcer les muscles sont aussi importants.

Cela vous permet en effet de tonifier votre corps, d’affiner la silhouette. Conformément aux endroits, vous pouvez passer d’une marche sur le bitume à une marche sur l’herbe. Aussi, la séance de marche nordique qui vous est destinée dépendra de votre niveau et surtout selon l’intensité que le coach voudrait donner.      

Une séance d’étirement

En fin de séance, l’étape de l’étirement est très indispensable. En effet, durant la séance de marche nordique, vos muscles ont subi des tonifications, des entrainements. Il est donc normal que vous les étiriez à la fin. De cette manière, vous ne risquerez pas d’avoir plus tard des courbatures.

Toutefois, cette étape peut varier d’une personne à une autre. Vous pouvez par exemple pencher votre dos vers l’avant tout en veillant à appuyer vos bras sur les bâtons. Fléchir les jambes aussi est parfait pour cette étape. Aussi, n’oubliez surtout pas que ces étirements n’ont pas pour but de vous faire souffrir. Bien au contraire, ils devraient vous aider à vous relaxer en agissant sur vos muscles.

Prenez donc le soin de choisir les exercices qui iront dans ce sens. Si vous êtes dans un club de marche nordique, le coach saura vous montrer exactement ce qu’il faut faire. Ce sont des exercices de récupération qui prennent en général 15 minutes avec une petite pause.    

La marche pour débutants est idéal pour perdre du poids !

Lorsque vous commencez un programme d’exercices, vous devriez commencer progressivement. Faites attention à votre corps et augmentez votre distance lorsque vous vous sentez prêt.

Vous aurez besoin d’une bonne paire de chaussures de marche et de vêtements confortables. Un bon programme de perte de poids fonctionne mieux lorsque vous combinez l’exercice avec un apport calorique plus faible. Les études disent que 47 pour cent des français essaient de perdre du poids à un moment donné.

Commencez lentement

Marchez de cinq à dix minutes dans un sens et revenez à pied. Faites cela pendant deux jours, puis marchez pendant 15 minutes dans un sens et revenez à pied. Travaillez jusqu’à marcher pendant 60 minutes.

Vous brûlerez plus de calories si vous marchez vite plutôt que lentement. Votre métabolisme augmente pendant que vous marchez et continue à ce niveau accru pendant une courte période de temps après la fin de votre marche, surtout si vous avez marché à vive allure.

Prenez un jour de congé chaque semaine pour vous remettre de cet effort.

Mangez moins

Un programme de marche combiné à un apport calorique plus faible vous aidera à perdre plus de poids que la marche seule. Vous devriez manger de plus petites portions et réduire de 300 à 500 calories par jour.

Vous ne devriez pas perdre plus de 1 kg par semaine. Les personnes qui tiennent un journal alimentaire et lisent les étiquettes des aliments perdent plus de poids. Lorsque vous faites de l’exercice, vous êtes plus susceptible de faire des choix alimentaires plus sains.

Restez motivé

Prenez le temps de marcher. Planifiez-le dans votre calendrier. Si vous le voyez écrit, vous avez plus de chances de rester motivé. La marche peut se faire à l’intérieur ou à l’extérieur. Lorsque vous marchez à l’intérieur, vous pouvez marcher jusqu’à un temps de DVD ou utiliser un tapis roulant. Concentrez-vous sur les minutes plutôt que sur les kilomètres.

Pour vous responsabiliser et faire de la marche une activité sociale, prenez un compagnon de marche. Soyez cohérent et faites de la marche une priorité. Récompensez-vous d’avoir atteint vos objectifs.

Les avantages pour la santé et les conseils

Une marche rapide régulière peut vous aider à maintenir votre poids et à mener une vie plus saine, selon la clinique Mayo. Votre vitesse de marche devrait être à un rythme où vous pouvez respirer et parler facilement sans halètement. Buvez beaucoup d’eau en marchant pour vous hydrater.

Évitez de porter des poids pour les mains lorsque vous marchez, car ils peuvent augmenter votre tension artérielle et causer des problèmes articulaires. Ne commencez pas un programme de course à pied tant que vous n’êtes pas sûr de pouvoir marcher 1,60 km.

Consultez votre médecin avant de commencer tout nouveau programme d’exercices, surtout si vous avez des problèmes de santé qui nécessitent des soins médicaux.